Blog Archives -    Les carnets de Louis
 
Pardon aux visiteurs de mon blog. Je n'y ai rien écrit depuis quelques jours. Je me suis luxé l'épaule droite après un spectaculaire vol plané. Un moment inoubliable, comme lorsqu'on m'a réduit la luxation aux urgences !
Je n'étais déjà pas très habile de la main droite, mais alors avec la seule gauche, c'est vraiment pénible. Je ne vous dis pas le temps que j'ai mis à rédiger ce billet...
Revenez d'ici quelques jours, quand mon physio aura accompli les miracles que j'attends de lui. A tout bientôt.
 
Je n'ai jamais été un fan de foot. Mais en ce moment il est difficile d'y échapper, que ce soit à la télévision ou à la radio.
Je m'amuse particulièrement des commentaires des supporters. Lorsque l'équipe qu'ils soutiennent (qu'ils "supportent", dans le sabir actuel) est victorieuse, ils hurlent "On a gagné !" (Ce qui correspond à la première personne du pluriel "Nous avons gagné", dans la langue commune, mais c'est moins percutant à scander).
En revanche, lorsque leur équipe a perdu, les supporters ne s'y identifient plus et en reviennent à une plus juste troisième personne : "Ils ont mal joué..." "Ils auraient dû faire ceci ou cela..."
 
Photo
Quand j’étais petit, nous habitions à Lausanne à 200 mètres d’une fabrique de choucroute. J’en sens encore les effluves lorsque le vent venait de
l’Ouest. Cela m’est revenu en mémoire en lisant, sur le site de 24 Heures, comment un potentiel pigeon a tourné en bourrique un arnaqueur du  Bénin qui lui avait adressé un courriel. Il l’a convaincu d’adhérer à la Confrérie de la Choucroute, avec à la clé 85 000 € pour promouvoir la spécialité alsacienne en
Afrique. Vous pouvez suivre l’échange des courriels entre les protagonistes, c’est hilarant, en cliquant sur le lien :
http://forum.croque-escrocs.fr/viewtopic.php?f=35&t=4626
Ci-dessous la photo des benêts du Bénin qui, à la demande du faux pigeon, se sont  confectionné des costumes de choucroutiers.