Morris 1935 -    Les carnets de Louis
 
Photo
Ce fut la voiture de ma prime enfance. Le plancher était en bois croisé. Il n'y avait pas de chauffage. Il y avait bien une sorte de climatisation : on pouvait ouvrir un déflecteur qui déviait l'air extérieur au niveau des mollets. Pas de clignotant, mais des "signofiles"; la commande faisait jaillir de son logement une flèche rouge éclairée qui se rabattait ensuite.
Mon père a parcouru plusieurs centaines de milliers de kilomètres avec cet engin. Il est resté ensuite fidèle à la marque avec une Morris Minor.
J'ai eu le plaisir de conduire cette antiquité une seule fois. Pour fêter mon baccalauréat, mon père avait pensé faire réviser la vieille Morris qui était restée au fond d'un garage, afin que je puisse faire à son volant un voyage en France. Après les travaux, je l'ai conduite au Service des automobiles. Mais elle a été recalée à cause d'un système de freinage qui n'était plus conforme.
Le garagiste qui l'avait retapée a proposé de la prendre pour le prix de son travail. Il a fait avec elle quelques sorties de "oldtimers".




Leave a Reply.