Pas si bêtes ! -    Les carnets de Louis
 
Photo
La capacité de mémoire de l’un de mes cockers m’a toujours étonné. La dernière sortie de la journée était vers 22 heures dans le jardin, qui est assez grand.
Karnak avait presque en permanence un jouet dans la gueule, et cela toute sa vie durant. Lorsque je rappelais les chiens, où qu’il se trouvait, Karnak posait son jouet et accourait dans la maison. Le lendemain, lors de la première sortie, il se précipitait là où il avait laissé son jouet la veille, sans jamais se tromper, ce qui démontrait son excellente mémoire.
J’ai aussi eu un coup de cœur pour un Setter irlandais femelle, que j’ai toujours. Peu de temps après son arrivée, elle s’est mise à ouvrir les portes d’un coup de patte. Je n’avais évidemment pas eu ce genre de problème avec mes cockers !
Je pensais résoudre la question en mettant les poignées en position verticale. J’ai donc démonté une poignée pour en modifier l’orientation. Cela m’a pris une bonne demi-heure. Mais en moins de trois minutes, mon Setter a trouvé la combine pour ouvrir la porte d’un coup de museau ! J’ai quand même eu le dernier mot en remplaçant les poignées par des boules…




Leave a Reply.