Blog Posts -    Les carnets de Louis
 
Oui,  j’ai fait la sieste dans le lit d’un roi (en son absence, si cela peut rassurer les mauvaises langues).
C’était en 1958 lors d’un voyage en voiture vers l’Égypte (voir d’autres billets — la plupart encore à venir — en cliquant sur Libye/Égypte 1958 dans la colonne de droite). 
Nous étions partis à l’aube de Tripoli. En début d’après-midi, la chaleur était étouffante en ce milieu d’été. Il n’y avait pas à l’époque de climatisation dans les voitures. Pas âme qui vive ni un coin d’ombre en vue. Mais soudain, au bord de la route, une petite villa aux volets fermés et, à côté, une petite baraque.
Nous nous y arrêtons. La baraque était occupée par une famille. Ma sœur, qui parlait l’arabe, engage la conversation. Ces gens étaient les gardiens de la villa, qui servait de halte lorsque le roi de Libye se déplaçait de Tripoli à Benghazi.

Photo

Idris Ier a été proclamé roi de Libye en 1951 lorsque ce pays s’est affranchi de la colonisation italienne. Il a été renversé en 1969 par un coup d’État mené par un certain Kadhafi.


Après négociations et versement d’une obole, les gardiens nous ont ouvert la villa pour nous y reposer. Après tirage au sort, c’est le lit à baldaquin du roi qui m’a échu. J’ai pu apprécier l'austérité de Sa Majesté, car le matelas était un véritable sac de noix.
 
Un athlète chinois en larmes s'est confondu en excuses devant les caméras de son pays. Il s'était déshonoré... en gagnant la médaille d'argent ! Il n'y a donc pas que dans les expositions canines qu'il est naïf de croire que l'important c'est de participer.
 
Photo
La Russie et la Chine persistent à soutenir le dictateur syrien et à bloquer les résolutions à l'ONU.
Les commentateurs expliquent cela par des intérêts économiques et stratégiques.
Ne serait-ce pas plutôt parce que les régimes russe et chinois craignent d'être un jour dans la même situation que Bachar al-Assad et qu'alors ils se comporteraient exactement comme lui pour se maintenir au pouvoir ?
Ne l'ont-ils pas déjà prouvé et Tchétchénie et au Tibet ?

 
Photo
Scène de la tombe d’Ankhmahor à Saqqarah
La circoncision est-elle une blessure corporelle ? Le Tribunal de grande instance de Cologne a condamné, mardi 26 juin, cette intervention pour tous motifs autres que médicaux.


Un homme se présente dans une clinique et déclare au chirurgien vouloir subir une castration. Devant la réticence du médecin, il insiste. Il signe une décharge et l'intervention a lieu. Au réveil, il se retrouve dans une chambre où est aussi un autre patient. Il lui demande pourquoi il est là. "Pour une circoncision"  répond l'autre. "Ah zut ! Voilà le mot que je cherchais !"


 
Photo
Ouf ! Ca va mieux !
Je peux enfin soulever (un peu) mon bras droit sans le soutenir.
Je commence même à pianoter des deux mains sur le clavier sans faire de grimaces, après une dizaine de séances de physiothérapie. Il en faudra certainement encore bien d'autres. On me dit que dans quelques mois je n'aurai pratiquement plus de douleurs... si tout va bien.
Merci à celles et ceux qui m'ont adressé des voeux de rétablissement.
Aprés un petit week-end avec mes copains de baccalauréat, je reprendrai la rédaction de mes chroniques.
Amitiés à toutes et tous.


 
Pardon aux visiteurs de mon blog. Je n'y ai rien écrit depuis quelques jours. Je me suis luxé l'épaule droite après un spectaculaire vol plané. Un moment inoubliable, comme lorsqu'on m'a réduit la luxation aux urgences !
Je n'étais déjà pas très habile de la main droite, mais alors avec la seule gauche, c'est vraiment pénible. Je ne vous dis pas le temps que j'ai mis à rédiger ce billet...
Revenez d'ici quelques jours, quand mon physio aura accompli les miracles que j'attends de lui. A tout bientôt.
 
Je n'ai jamais été un fan de foot. Mais en ce moment il est difficile d'y échapper, que ce soit à la télévision ou à la radio.
Je m'amuse particulièrement des commentaires des supporters. Lorsque l'équipe qu'ils soutiennent (qu'ils "supportent", dans le sabir actuel) est victorieuse, ils hurlent "On a gagné !" (Ce qui correspond à la première personne du pluriel "Nous avons gagné", dans la langue commune, mais c'est moins percutant à scander).
En revanche, lorsque leur équipe a perdu, les supporters ne s'y identifient plus et en reviennent à une plus juste troisième personne : "Ils ont mal joué..." "Ils auraient dû faire ceci ou cela..."
 
Photo
Quand j’étais petit, nous habitions à Lausanne à 200 mètres d’une fabrique de choucroute. J’en sens encore les effluves lorsque le vent venait de
l’Ouest. Cela m’est revenu en mémoire en lisant, sur le site de 24 Heures, comment un potentiel pigeon a tourné en bourrique un arnaqueur du  Bénin qui lui avait adressé un courriel. Il l’a convaincu d’adhérer à la Confrérie de la Choucroute, avec à la clé 85 000 € pour promouvoir la spécialité alsacienne en
Afrique. Vous pouvez suivre l’échange des courriels entre les protagonistes, c’est hilarant, en cliquant sur le lien :
http://forum.croque-escrocs.fr/viewtopic.php?f=35&t=4626
Ci-dessous la photo des benêts du Bénin qui, à la demande du faux pigeon, se sont  confectionné des costumes de choucroutiers.

 

Propos de mécréant

Pentecôte : L'Esprit-Saint descend sur les apôtres et ils se mettent à parler en diverses langues.
En somme, c'est comme le samedi à la Migros.
 
Photo
Il n'y a pas eu que l'affaire Nosferatu Dialo...
Qui veut la peau de DSK, empêtré dans des affaires graveleuses ?
Tout le monde, bien sûr. La droite française pour stigmatiser un homme de gauche, et la gauche pour se distancer de ce vieux cochon.
Et qui aurait eu intérêt à le piéger ? Tout le monde aussi, pour se débarasser d'un rival, tant à gauche qu'à droite.